Communauté de Grands-Parents

geste-premiers-secours-enfant

Conseils de premiers soins pour vos petits-enfants

Quand les choses tournent mal, tout ce qu’on espère, c’est agir vite et bien, en ayant les bons gestes. Tout enfant met des trucs à la bouche, aucun grand-parent ne peut éviter que son petit-enfant ne soit piqué par un insecte et on a tous grandi avec une petite blessure ici ou là. Mais savez-vous quoi faire dans de telles situations?

Définir si la blessure est grave :

Si votre petit-enfant sait parler correctement, s’il tient debout sans avoir mal à la tête, sans perdre connaissance, s’il ne perd pas de sang (ou vraiment pas beaucoup), on peut se dire que la blessure n’est pas très grave.

Attention, ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas la soigner :

Par contre, s’il saigne très fort, qu’il ne parvient pas à tenir debout ou à parler de façon cohérente (c’est-à-dire qu’il ne sait pas faire une phrase correctement ou que ce qu’il dit ne veut rien dire), s’il est très pâle, il est préférable d’aller aux urgences ou d’appeler un médecin généraliste.

Les gestes et les soins à faire toi-même à la maison :

  • S’il a quelque chose de coincé dans la gorge et qu’il sait encore parler : demande-lui de tousser très fort et le plus possible jusqu’à ce que ça se décoince. S’il ne sait pas parler, il faut lui taper le dos avec la paume de la main un peu au-dessus du milieu du dos.
  • Une morsure de tique : Utilisez une pince à tiques achetée en pharmacie et saisie la le plus près possible de la peau. Retirez-la d’un coup sec. Pas de pinces à portée de main ? Essaye avec les ongles, de préférence enveloppés dans un mouchoir. Une fois la tique enlevée, désinfecte soigneusement l’endroit où elle était accrochée. Par souci de certitude, note la date de la morsure de tique. Si tu as des raisons de vous inquiéter plus tard, cela peut être utile pour le médecin.
  • S’il perd du sang : il faut placer un linge propre ou votre main, si c’est possible et s’il est bien propre, à l’endroit à cela saigne. Il faut aussi que le/la blessé(e) soit bien assis(e), ou couché(e), en fonction de l’endroit qui saigne.
  • S’il s’est blessée avec un couteau : un objet tranchant ou s’il saigne un petit peu, et qu’il a ce qu’on appelle une plaieQue faire ? Avant tout, éloigner bien l’objet qui a blessé votre petit enfant en faisant bien attention de ne pas vous-même vous faire mal. Laver la plaie avec de l’eau, dans le cas où c’est possible et essuyez bien les contours de la plaie en tapotant dessus pour ne pas l’agrandir (cela ne sert à rien d’essuyer sur la plaie en elle-même, vous risquez de faire mal à votre petit-enfant. Posez un linge propre dessus. Si vous n’en avez pas et dans l’éventualité où la plaie n’est pas trop grande, vous pouvez la laisser à l’air en attendant d’arriver aux urgences.
  • S’il s’est fait piquer par une méduse : Ne rincez surtout pas la piqûre à l’eau douce, car cela activerait les effets. Vous pouvez en revanche la rincer abondamment à l’eau de mer. Frottez doucement avec du sable mouillé (avec un linge, évitez à mains nues) pour retirer les filaments. Rendez-vous au poste de secours: les secouristes vous fourniront une compresse de vinaigre, efficace pour retirer les filaments délicatement. Si vous en avez, vous pouvez utiliser un pansement comme une sorte de bande de cire pour éliminer les filaments urticants restants. Ce que vous pouvez voir à l’œil nu sont les restes des tentacules, vous pouvez également utiliser une pince à épiler, mais attention à ne pas casser les filaments. La glace peut également apaiser les démangeaisons et les picotements. La chaleur dissout le venin des méduses. Vous pouvez approcher (à bonne distance quand même!) une source de chaleur (cigarette, briquet…) de la piqûre.
  • S’il s’est brûlée : il faut tout de suite l’éloigner de la source de chaleur. Après, on fait ce que l’on appelle le « cooling » : il faut faire couler de l’eau ni trop froide ni trop chaude sur la brûlure pendant 20 minutes en faisant bien attention que le robinet ne soit pas trop proche de la brûlure. Vous pouvez retenir la règle des 3×20 : le robinet à 20 centimètres de la brûlure, l’eau à 20 degrés durant 20 minutes. 20 minutes, c’est vraiment très long ! Pour passer le temps, vous pouvez chanter 5 chansons que votre petit-enfant connait !
  • S’il s’est fait piquer par un insecte :

Piqûre d’abeille : le dard doit être enlevé le plus rapidement possible. Vous pouvez le faire avec les ongles. Ne prenez jamais le dard entre le pouce et l’index, vous risqueriez de libérer du venin la poche et d’aggraver les choses. Si quelqu’un est piqué à la bouche ou à la gorge, il est conseillé de lui faire manger de la glace ou boire une boisson froide pour réduire le gonflement et d’aller à l’hôpital le plus rapidement possible.

Guêpes : Si un enfant est piqué par une guêpe, il n’y a pas grand chose à faire. Mettre de la glace sur la plaie peut atténuer la douleur. Il faut surveiller de près s’il n’y a pas de réaction allergique. Si cela se produit, aller à l’hôpital ou chez le médecin dès que possible. Sinon, un bisou de maman peut faire des merveilles.

Araignées : Aucune de nos espèces d’araignées indigènes n’est toxique. Dans le monde entier, il n’existe qu’une dizaine d’araignées qui méritent d’être qualifiées de dangereuses et ces espèces ne sont pas présentes dans notre pays. Un certain nombre d’espèces d’araignées peuvent mordre mais c’est juste embêtant. L’araignée d’eau en particulier a mauvaise réputation. Que faire si tu êtes mordue ? Ici non plus, pas grand chose. N’effrayez pas l’enfant inutilement. Expliquez-lui clairement que les araignées ne mordent que lorsqu’elles se sentent menacées et qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur de ces bestioles à huit pattes.

Fourmis : Les fourmis ne sont fréquemment pas agressives. Acculées, elles peuvent tout de même mordre avec leurs mâchoires acérées et injecter ainsi une goutte d’acide formique dans la plaie. Cela peut provoquer une sensation de brûlure et une tache rouge. L’emplacement de la morsure peut démanger, on peut avoir une sensation de brûlure et parfois un léger gonflement. Il faut surtout veiller à ce que l’enfant ne gratte pas la morsure. Le gonflement disparaîtra de lui-même si on n’y touche pas.

Le plus important : Savoir réanimer

Placez le bambin sur le dos et inclinez légèrement sa tête en arrière. Chez un bébé, ça bloque les voies respiratoires, mais à partir de 1 an, vous pouvez le faire.

Fais 5 insufflations d’air. Chez un enfant en bas âge, tu peux le faire en bouche-à-bouche tout en lui pinçant le nez.

Attends 10 secondes pour voir si le bébé réagit en toussant, en pleurant, en criant, en bougeant… Pas de réponse? Commence immédiatement la RCP.

Avec les tout-petits, tu peux également compresser la poitrine une trentaine de fois, mais tu utiliseras ta paume et ton bras tendu. Fais le aussi au rythme de 100 compressions par minute.

Fais 30 compressions, puis ventile deux fois. Continue à alterner de la sorte jusqu’à ce que l’enfant réagisse ou jusqu’à ce que les services d’urgence arrivent.

Des doutes, des questions? Premier réflexe: faites le 112

Si vous avez besoin d’une aide (médicale) urgente, vous pouvez appeler le 100 et le 112. Ces numéros vous mèneront au central où tous les appels aux pompiers et SMUR (Services Mobiles d’Urgences et de Réanimation) sont centralisés. 100 est l’ancien numéro belge, 112 le numéro européen. Vous pouvez donc appeler le 112 partout en Europe.

Autres numéros d’urgence à connaitre:

  • Centre antipoison: 070/245 245
  • Police: 101
  • Croix-Rouge: 105

Pour apprendre les gestes qui sauvent, en compagnie de professionnels, inscrivez-vous à une formation pour obtenir votre Brevet Européen De Premiers Secours (BEPS).

Pour information, sachez que des « mini » formations de quelques heures seulement existent. Ainsi, l’initiation à la réanimation pédiatrique  ne vous prendre que 3 petites heures. Pensez-y!

Vous souhaitez partager cet article sur Facebook, cliquez ci-dessous !
Facebook
Découvrez d'autres articles
Ne ratez plus notre actualité ! Suivez-nous gratuitement
Grâce à notre Newsletter

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevez régulièrement nos derniers articles, sujets, bons plans et tout cela gratuitement ! Par ailleurs, nous nous engageons à ne jamais communiquer à nos partenaires vos coordonnées ! Nous savons trop qu’il est désagréable de recevoir des dizaines de pubs dans nos boites mails… 

ou via Nos réseaux sociaux !

Suivez-nous gratuitement grâce à notre

Newsletter

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevez régulièrement nos derniers articles, sujets, bons plans et tout cela gratuitement ! Par ailleurs, nous nous engageons à ne jamais communiquer à nos partenaires vos coordonnées ! Nous savons trop qu’il est désagréable de recevoir des dizaines de pubs dans nos boites mails… 

ou sur

Nos réseaux sociaux !