fbpx

Fleur de printemps par excellence puisque sa floraison intervient en mai, le muguet est traditionnellement une fleur qui porte bonheur. D’ailleurs, d’après le langage des fleurs, le muguet signifie « retour de bonheur« … On dit que celui qui trouve un brin de muguet à 13 clochettes sera tout particulièrement favorisé par le destin ! Mais d’ou vient cette tradition ?

Le muguet, aussi appelé lys des vallées, est une plante originaire du Japon, présente en Europe depuis au moins le Moyen-Âge. Les premiers à la voir comme un porte chance était les celtes pour qui elle était un signe de vie et d’avenir !

Au Moyen Âge déjà, les jeunes hommes accrochaient un brin de muguet à la porte de leur future fiancée pour leur signifier leur attachement. Mais ce n’est que bien plus tard, en 1560, que la coutume a réellement commencée !

En visite dans la Drôme, le roi Charles IX, accompagné de sa mère Catherine de Médicis, reçoit des mains d’un notable local un brin de muguet. Séduit par le parfum de la fleur, le monarque en offre l’année suivante aux dames de la Cour en déclarant « qu’il en soit fait ainsi chaque année ».

Toutefois, offrir du muguet ne deviendra populaire que le 1er mai 1900 lorsque, lors d’une fête organisée par les grands couturiers parisiens, toutes les femmes reçurent un brin de muguet. Le muguet est également associé aux grands couturiers, comme Christian Dior dont c’était la fleur fétiche. On retrouve d’ailleurs la senteur du muguet dans de nombreux parfums.

Pourquoi le 1er mai ?

Soyons clair, il n’existe aucun rapport entre la fête du travail et le Muguet !

La Fête du travail date de 1889. Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme « la Fête du Travail et de la Concorde sociale ». Une date choisie en mémoire du mouvement du 1er mai 1886 de Chicago.

La vente du muguet dans les commerces le 1er mai débute quant à elle peu après en 1932 à Nantes pour se propager ensuite vers 1936.

Les manifestants ont pris l’habitude récente de fleurir leur boutonnière du brin porte-bonheur au lieu de l’églantine rouge qui en était le symbole originel, voila le seul rapport entre ces deux « fêtes » du premier mai !

Une autre coutume liée au Muguet !

Autrefois, de jolies traditions étaient en usage pour le 1er mai. On organisait des « bals du muguet » où les jeunes filles étaient vêtues de blanc et où les jeunes gens fleurissaient leur boutonnière d’un brin de muguet. C’était le seul bal de l’année où les parents étaient bannis et où les jeunes se retrouvaient entre eux et buvaient vin liquoreux composé de vin de Moselle dans lequel des fleurs d’aspérule odorante (appelé aussi « faux muguet ») avaient macéré faisait les délices de cette époque de l’année : le « Maitrank« . On assurait qu’il suffisait d’y tremper les lèvres au 1er mai pour être heureux tout au long de l’année. Le Maitrank est encore présent dans nos régions, en particulier en province du Luxembourg !