Molkky

Avez vous déjà pu observer ces petits bouts de bois numérotés qui fleurissent un peu partout dans nos parcs quand le soleil fait son apparition ? On peut très souvent les observer proche d’un pique nique, d’un groupe d’amis rigolards agissant étrangement. Et bien c’est un jeu, le Molkky. Une sorte de pétanque finlandaise que les Belges découvrent avec ravissement. Si on devait décerner le prix du jeu de l’été, ce serait sans doute celui là. On vous en dit plus.

Les origines du jeu

Ce jeu a été inventé par une entreprise finlandaise, « Lahden Paikka, en 1996. La fabrication de ce jeu se fait uniquement en Finlande et respecte toutes les normes écologiques, une démarche appréciable de nos jours.

L’histoire du Molkky est beaucoup plus ancienne. En effet, il est inspiré d’un jeu traditionnel : le « Kyyka ». Celui ci se joue toujours mais demande une force physique plus importante. Le Molkky se joue en plein air, il demande de l’adresse et de la précision. L’objectif est de marquer exactement 50 points en renversant des quilles à l’aide d’un baton en bois. Ces quilles sont numérotés de 1 à 12, chacune valant le nombre de points inscrit sur elle. Pratique à transporté, il est devenu populaire par sa facilité d’utilisation. Compréhensible par tous, nous vous le conseillons même avec les plus jeunes de vos Petits-Enfants.

Les règles du Molkky

Le jeu se joue à partir de deux joueurs et n’a pas vraiment de joueurs limite, ça peut tout de même impacter la durée de la partie. Vous pouvez également faire des équipes, afin de faciliter les choses et de rendre la partie plus amusante. Pour préparer la partie, disposez les 12 quilles en forme de pyramide à 3 ou 4 mètres de vous. Le numéro sur les quilles est tournée vers le sol, ainsi on ne sait pas quelle quille vaut combien. Une équipe est tirée au sort pour commencer à jouer.

C’est à ce moment que vous devez viser les quilles afin de marquer des points. Vous avez tirer ? Plusieurs options peuvent alors apparaître.

  • Vous faites tomber une quille : vous marquez alors autant de points que la valeur de la quille.
  • Plusieurs quilles s’effondrent : votre score augmente du nombre de quilles tombées (sans regarder leur numéro)
  • Une quille n’est pas complètement tombée : elle n’est pas comptabilisée alors ( souvent à cause d’une racine ou d’un caillou).

Une fois les quilles renversées, elles sont remis debout pour laisser l’autre équipe tenter sa chance, mais cette fois ci, leur numéro est visible. Elles doivent être remis debout à l’endroit exact ou elles sont arrivées. L’aire de jeu évolue ainsi. Si une équipe n’arrive pas à toucher de cible trois fois de suite, elle est, normalement, éliminée (on peut toujours s’arranger avec cette règle).

Les tours s’enchaînent alors jusqu’à ce qu’une équipe arrive aux 50 points exactement. Si elle dépasse ce chiffre, alors elle revient à 25 points. La fin de partie peut durer longtemps…