Câlins

Free Hugs ! C’est la journée internationale des câlins aujourd’hui. L’occasion est trop belle pour ne pas rappeler l’importance de ses petites attentions dans le développement des enfants. De nombreuses études viennent confirmer (s’il le fallait) les bienfaits des gestes de tendresse notamment pendant l’enfance. Faire des câlins, surtout à ses Petits-Enfants, est un bonheur indescriptible.

Faire des câlins, c’est bon pour le cerveau

Afin de se développer de la meilleure des manière, le cerveau humain a besoin de stimulation, de tendresse et d’amour. De ce fait, lorsque vous lui montrez votre amour avec des petites attentions, des caresses vous aidez à la formation de son cerveau. Ce sont plusieurs parties qui se développent. En effet, la mémoire, le contrôle de émotions et la capacité d’apprentissage sont accélérés chez les enfants qui reçoivent beaucoup d’affection. Les études montrent même que les liens affectifs influencent positivement la création de neurones. Les câlins sont donc source de plaisir et d’apprentissage. Une raison de plus pour en faire encore davantage. Ces gestes aident notamment les tout petits à gérer leurs émotions, l’attention qu’ils portent à ce qui les entoure et leur confiance en eux. Un bisou, une caresse, un câlin donne à vos Petits Enfants de la force pour apprendre, ils se sentent valorisés.

Être aimé, s’aimer et aimer les autres

Pour pouvoir avoir de bonnes relations avec son entourage, un enfant a besoin d’affection. C’est ce qui va lui permettre de développer de la confiance en lui. Cela lui permettra d’acquérir une plus grande autonomie, pour être capable de faire des choses seules mais aussi de faire confiance à sa famille, à ses copains. Se sentir compris et apprécié est donc l’un des éléments fondamental de son développement.

Des besoins qui changent avec le temps

Pour tout les Petits Enfants du monde, le besoin d’amour et d’affection est nécessaire. Cependant, ces besoins changent avec le temps, on ne fait pas autant de câlins (hélas) à 4 ans qu’à 15 ans…

De 0 à 1 an : A cet âge là, c’est dans l’attention et dans les soins qu’on porte au nouveau né que l’affection se partage. Le bercer, le prendre dans ses bras, être proche de lui, tout cela lui apporte un sentiment de sécurité. Une habitude commence à se faire entre lui et vous.

1 an à 2 ans : C’est à ce moment de sa vie que vos petits enfants développent leur confiance en eux. C’est l’âge des expériences et des aventures. Puisque tout est nouveau, il a besoin d’être rassuré. Lorsqu’ils réussissent quelque chose, il est important de leur montrer qu’on est fier d’eux. Leur faire ressentir que vous partagez leur joie par un moment de tendresse. Les habitudes sont capitales à ce moment de la vie. Les histoires et les berceuses avant de se coucher notamment.

2 ans à 3 ans : L’âge de l’affirmation et de l’expérimentation. C’est le moment ou l’on veut faire des choses par soi même. Mais c’est aussi un moment de frustrations intenses parce qu’on est confronté à des échecs. Cela peut occasionner des crises et des colères. il faut cependant continuer à donner de l’affection, l’accompagner. Une fois la crise terminée, le rassurer et essayer de l’aider à mettre des mots, à comprendre ce qui l’a frustré. Un câlin après une colère, c’est une bonne manière de se réconcilier.

3 ans à 5 ans : Votre petit fils/ petite fille affirme son indépendance. Mais elle a bien évidemment toujours besoin de votre affection. Cependant, elle apprécie de plus en plus la présence d’autres enfants. Elle sera peut être un peu plus distante et ne voudra pas forcément des bisous en compagnie de ses copains ou de ses cousins. Il ne faut pas forcer mais trouver des moments adéquats. L’encourager et le/la rassurer est toujours très important.

Et puis après, les câlins continuent, surtout lors des moments forts de la vie. Le lien entre grands parents et petits enfants est très fort. Μême s’il peut parfois être un peu difficile à l’adolescence par exemple. Vos Petits Enfants seront toujours accro à vos câlins.