Sur la base d’un avis du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), le Conseil National de Sécurité s’est réuni le vendredi 24 avril au Palais d’Egmont pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du coronavirus. Les indicateurs encourageants – tels que la diminution du nombre d’hospitalisations journalières ou l’aplatissement de la courbe des décès liés au virus – permettent aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. Les autorités insistent néanmoins sur le fait que le virus est toujours présent sur notre territoire et reste dangereux pour la population. Ils feront d’ailleurs ce mercredi un point sur le sujet…

Le déconfinement a commencé depuis ce lundi !

Voila certainement la bonne nouvelle de la semaine. Même si la maladie est encore loin d’avoir disparu on voit enfin la fin du tunnel ! Depuis hier quelques magasins et entreprises ont repris leurs activités. Question vie quotidienne, vous faites peut-être parti des personnes qui ont pu reprendre certains sports comme le tennis ou le golf… Vous l’avez aussi remarqué, on peut maintenant aussi faire son activité sportive avec 2 personnes supplémentaires… mais toujours les mêmes et surtout sans contact, en respactant bien toutes les règles! Par contre toujours pas de retour des petits-enfants cette semaine.

Alors concrètement, quand vais-je pouvoir revoir mes petits-enfants et dans quelles conditions ?

Pour la deuxième phase du confinement, qui s’envisage à partir du 18 mai prochain, plusieurs pistes sont étudiées. Par exemple, la possibilité d’organiser de petits rassemblements privés à domicile ou encore autoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes aux mariages et aux enterrements. 

Seront également étudiées les possibilités d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays, comme la Côte belge ou les Ardennes, ou encore de se rendre dans sa seconde résidence.

L’ouverture des musées pourra être également envisagée dans cette deuxième phase, sous conditions également. Par exemple, via le développement d’un système de ticketing.La troisième phase du plan de déconfinement démarrera au plus tôt le 8 juin. C’est à ce moment là que plusieurs points seront examinés, dont la réouverture des bars et cafés. Une décision concernant les camps des mouvements de jeunesses sera prise d’ici la fin du mois de mai.

Il est important de souligner que certaines règles restent en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit :

  • De la limitation des contacts entre personnes ;
  • Du respect des distances de sécurité ;
  • Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».

Cela impliquera certainement le fait de ne pas faire trop de calins 🙁

Se couvrir la bouche et le nez

Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques pendant ce déconfinement. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un masque dit « de confort » ou d’une autre protection alternative (écharpe, bandana). Cette pratique sera :

  • Fortement recommandée dans l’espace public,
  • Obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 4 mai.

Cette pratique n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité et des mesures d’hygiène.

Dans le monde du travail, l’employeur – y compris public – devra fournir des moyens de protection aux travailleurs, si cela s’avère nécessaire.

Attention, les autorités rappellent que de manière générale, se couvrir la bouche et le nez n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité et des mesures d’hygiène.

L’usage des transports en commun

Le déconfinement progressif engendra inévitablement une hausse de l’usage des transports en commun. Afin d’éviter les effets de foule, il est conseillé de :

  • Faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun ;
  • Éviter les heures de pointe, quand c’est possible.

Bon courage… c’est bientôt la fin, enfin comme vous on l’espère !